Bio Nutri-Logique

L’alimentation par la Bio Nutri-logique

Votre Auxiliothérapeute vous parlera de l’alimentation et vous conseillera une alimentation saine et biologique. Une bonne alimentation vous assurera une bonne santé, de l’énergie et un fonctionnement optimal de toutes vos facultés physiques et mentales.

L’alimentation Bio Nutri-logique est nutritive et indispensable pour conserver ou retrouver votre bien-être ainsi que votre forme énergétique et l’équilibre de votre poids.

Les mauvais choix alimentaires sont souvent liés à des évènements négatifs subis dans sa vie; d’où cette compensation par un apport de nourriture non adaptée à une bonne hygiène et qui entraine une accumulation d’acidité et des toxines responsables de ces mêmes douleurs physiques ou morales. Et plus on souffre, plus on mange, et plus on mange, plus on souffre… Ainsi le schéma répétitif peut durer longtemps.

Une mauvaise qualité et des quantités exagérées d’aliments consommés sont responsables de l’augmentation de nombreuses maladies dites dégénératives comme le diabète, l’hypertension artérielle et les diverses maladies cardio-vasculaires ainsi que toutes sortes de cancer.

L’équilibre de l’organisme dépend en grande partie de l’alimentation, plus précisément des minéraux contenus dans les aliments. En fonction de leur composition, les aliments vont générer plus « Acides » que de « Bases » (contraire des acides). Les « Bases » sont alcalinisantes. Les « Acides » sont acidifiants. Il y a aussi les « Neutres » qui ne font partis ni de l’un ni de l’autre.

L’idéal est de maintenir dans l’organisme un équilibre acide-base en consommant plus d’aliments dits « bases ». Or, l’alimentation actuelle est composée de beaucoup trop d’ « acides ». Au fil de l’âge, notre capacité d’élimination des acides diminue, ce qui entraînera une « Acidose ».

Sur la durée, cette acidose va entraîner des troubles de la santé tels que la déminéralisation des os, la fonte musculaire, les calculs rénaux, de la tension artérielle, la fatigue, la baisse des défenses immunitaires, l’augmentation des douleurs et des inflammations…

Les aliments alcalinisants :

Ce sont les légumes et les fruits. Tous les végétaux non céréaliers, avec parmi eux les plus « basifiants », les légumes à feuilles vertes, les racines, les brocolis, les châtaignes et les pommes de terre, les oléagineux. Les aliments alcalins doivent représenter 80% de votre repas.

Pour les graisses :
Prenez essentiellement des graisses insaturées contenues dans les huiles de première pression à froid (colza, noix, pépins de raisin, olive).

Les aliments acidifiants :

Ce sont les aliments qui contiennent une large concentration de protéines animales ou végétales, tels que la viande, le poisson, les oeufs, les abats, les crustacés, les laitages comme le yaourt et le fromage. Toutes les céréales et leurs produits dérivés : le pain, les pâtes, les biscuits, etc… doivent représenter seulement 20% de vos repas !

Pour les protéines animales, privilégiez le poisson gras, 3 à 4 fois par semaine. L’idéal serait de consommer du poisson gras sauvage et non d’élevage.

Il est recommandé de consommer moins de 3 repas de viande par semaine. La viande est difficile à digérer, une trop grande consommation est la source majeure des graisses saturées qui contribuent à boucher les artères et à accroître les maladies cardio-vasculaires.

Passons au gluten

Le gluten est parfois responsable chez les enfants, de :

  • Diarrhée chronique alternant parfois avec une constipation.
  • Douleurs abdominales récurrentes.
  • Vomissements.
  • Retard de croissance ou une petite taille.
  • Retard de puberté.
  • Anémie.
  • Manque d’appétit.
  • Changements d’humeur et une irritabilité.
  • Fatigue.
  • Anomalies de l’émail dentaire.
  • Toux, rhinites allergiques.
  • Eczéma,

Chez les adultes de :

  • Diarrhée chronique ou une constipation.
  • Douleurs abdominales, des gaz et des ballonnements.
  • Prise de poids ou à l’inverse une perte de poids importante.
  • Fatigue et irritabilité.
  • Pâleur en cas d’anémie.
  • État dépressif.
  • Douleurs articulaires ou aux os.
  • Crampes musculaires.
  • Infertilité ou une absence de menstruation.
  • Engourdissements ou des douleurs dans les membres.
  • Éruptions cutanées.
  • Aphtes ou ulcères dans la bouche.

Autres aliments à éviter :

Tous les aliments traités, transformés et raffinés, les huiles végétales hydrogénées, l’alcool et la caféine…

Mangez “Bio”

Veillez à consommer le plus possible des aliments issus d’une culture
ou d’un élevage Biologique. Moins les aliments sont transformés et moins ils contiennent des additifs, plus grande est leur qualité nutritive pour vos cellules. Voilà, essentiellement l’utilité du « Bio » !

Pour la petite Astuce !

Si vos légumes ou vos fruits ne sont pas Bio faites les tremper 20 minutes dans du Bicarbonate de Sodium avant de les consommer. Ce petit plus vous permettra d’éliminer les pesticides et les herbicides. Par précaution bien sûr ! Vous pouvez prendre ces mêmes mesures avec des « Bio ».

Prenez l’habitude de manger LENTEMENT.

Dès aujourd’hui, consacrez les 3 prochaines semaines à contrôler vos aliments, à programmer vos repas, à vous demander chaque jour si vous observez bien les menus proposés par votre Auxiliothérapeute.

Votre Auxiliothérapeute organise des ateliers d’information sur le thème de la Bio Nutri-Logique pour vous apprendre à bien vous alimenter en suivant des exemples concrets. Laissez-vos coordonnées pour être informé de tous les événements (ateliers, conférences... ) !

En attendant d’obtenir un rendez-vous…

Hydratez-vous !

Aqua, Boissons, Claire, Gros Plan

Commencez votre journée en buvant un verre d’eau à jeun, ou en prenant un verre d’eau tiède avec le jus d’un demi-citron ou d’un citron entier selon sa taille. Comment le supportez-vous ?

Si ce breuvage vous paraît trop acide, prenez le temps de vous adapter, ne forcez jamais vos habitudes pour ne pas vous décourager en arrêtant tout et en vous disant que vous n’y arrivez pas. Continuez à votre propre rythme, la santé, le bien-être et la forme seront bientôt vos alliés.

L’élaboration des repas et leur organisation quotidienne doivent se composer de 80 % de fruits frais et de légumes frais ou cuits « alcalinisants » et de 20% d’aliments contenant des protéines animales ou végétales donc « acidifiantes ». En respectant ces proportions vous vous assurez un bien-être essentiel.

L’eau est essentielle à la vie et le maintien de l’hydratation est important pour la santé physique et mentale. Le corps humain est constitué essentiellement d’eau. Même si nous pouvons vivre jusqu’à 50 jours sans manger, nous ne survivrions que quelques jours sans eau, même sous un climat froid.

En règle générale, on boit assez d’eau. Toutefois dans certains groupes de population, comme les personnes âgées ou les sportifs, les apports en liquide peuvent être insuffisants. La déshydratation peut provoquer des maux de tête, de la fatigue et des troubles de la concentration et détériorer des performances mentales.

Nous devons boire suffisamment pour équilibrer les pertes d’eau. Les processus métaboliques de notre organisme produisent environ 250 ml d’eau et nous obtenons les 750 ml restants par l’alimentation. Il reste 1,5 litre à se procurer sous forme de boisson. Toutes les boissons contenant de l’eau peuvent contribuer à l’hydratation totale nécessaire, mais la meilleure de toute, reste l’eau pure.